A propos

Lazare en bref

Qui sommes-nous ?

Lazare est une association qui anime et développe des appartements partagés, non mixtes, de 6 à 10 personnes.

Chaque appartement est habité par des personnes qui ont vécu à la rue et des jeunes actifs bénévoles. Lazare existe depuis 2011.

Nos convictions

Nous pensons que si les personnes sans domicile fixe ont besoin d’un toit, elles ont tout autant besoin de relations humaines.

En tant que citoyens, nous apprécions les actions déterminées des pouvoirs publics pour lutter contre l’exclusion. Cependant, nous nous sentons aussi une responsabilité directe vis-à-vis de nos semblables qui sont à la rue, en souffrance, et nous savons que nous pouvons les aider.

Nous choisissons de vivre ensemble, dans la simplicité, jour après jour.

Nos résidents

Les personnes accueillies sont des personnes sans logement, soit « à la rue », soit en foyer d’hébergement collectif ou encore hébergées provisoirement à l’hôtel. Ces personnes sont orientées par des associations spécialisées qui s’engagent à continuer leur accompagnement social (démarches administratives, recherche d’emploi…).

Les volontaires s’engagent, à côté de leur travail et de leurs activités personnelles, à être présents et disponibles à l'appartement.

La durée de séjour des personnes au sein d’un appartement n’est pas limitée a priori, mais adaptée au besoin de chacun et à ses capacités d’autonomie.

Des structures innovantes

Une expérience depuis 2006, des lieux pour se (re) construire

En alternative aux grands foyers d’hébergement, nous proposons des appartements « ordinaires » non mixtes, à taille humaine, où peuvent cohabiter de 6 à 10 personnes. Chacun a une chambre individuelle. Les espaces cuisine, salon et sanitaires sont communs.

Ce type d’appartements partagés est une réponse à la solitude et à la précarité. Ils existent à Paris depuis 2006.

A l’origine, 6 personnes ont vécu cette expérience. Aujourd’hui elles sont environ 200 réparties dans 12 logements à Paris. Depuis 2011, le projet s’est développé à Lyon, puis à Nantes, Marseille, Toulouse, Angers, Lille, Vaumoise, ainsi qu’en Europe à Bruxelles (Belgique) et Madrid (Espagne).

Devenir volontaire

La plupart du temps, ce sont des jeunes professionnels, entre 25 et 35 ans, qui ont un désir de vivre avec des personnes ayant vécu à la rue.

Pour devenir accompagnateur, contactez-nous dans la rubrique Nous rejoindre.

Vie au quotidien

Nous privilégions l’auto-organisation et la responsabilisation. Toutes les actions liées à la vie quotidienne sont assumées par les résidents : ménage, courses, préparation des repas… Un règlement intérieur fixe certains repères :

  • Un repas commun auquel chacun se doit de participer a lieu un soir par semaine. Les autres soirs, la participation au repas est libre et dépend des horaires et obligations de chacun.
  • Chacun assume un service précis dans l'appartement (courses, repas, ménage, …).
  • Tous les frais sont pris en charge par les résidents (loyers, repas…), ce qui permet à la maison, une fois ouverte, de s'auto-financer.
  • L'alcool et les substances illicites sont interdits.

Le Conseil d'Administration

Monsieur François CATTA, Président
Directeur de Aptitude/Actirail Experts
francois@lazare.eu

Monsieur Jacques Le Pomellec, Trésorier
Expert-comptable
jlepomellec@gmail.com

Monsieur Christian Delouche, Administrateur
Délégué des personnes de la rue

Monsieur Frédéric Rivière de Précourt, Administrateur
Président de la Fondation de la Providence

Monsieur Laurent Landette, Administrateur
Directeur Général Adjoint du Collège des Bernardins

Madame Elsa Joly-Malhomme, Trésorier
Commissaire Priseur

Philippine de Saint-Pierre, Administrateur
Directrice Générale de KTO

Stanislas Dwernicki, Administrateur
Avocat

Jean-Baptiste Levesque, Administrateur
Fondateur agence Kardinal T

Nos rapports d'activité

Lazare lève des fonds auprès de fondations et d'entreprises, pour restaurer et réhabiliter des immeubles. L'association loge ainsi des personnes qui étaient à la rue avec des jeunes actifs. Chacun participe aux charges, ce qui permet d'absorber les coûts de fonctionnement. A terme, l'association veut parvenir à un autofinancement complet.

Rapport d’activité 2016

Rapport d’activité 2017

Rapport d’activité 2018